Archive for the ‘sciences’ Category

le jeu de la mort

jeudi, mars 18th, 2010

ce n’est pas tous les jours qu’une émission de télévision est réalisée dans le but de dénoncer les dangers… de la télévision.

en l’occurence, le documentaire réalisé par Christophe Nick, avec la complicité de France 2 et d’une équipe de psychologues, a fichu un sacré coup de pied dans la fourmillière de la "télé-réalité" et de la télé-poubelle. la question est: "jusqu’où peut aller la télé?"

en questions subsidiaires: "jusqu’où peut aller un participant à une émission de ce type?" et "que recherche le public?" .

 

1: la télé peut aller où elle veut.

2: ici, 81% des participants sont allés au bout.

3: le public est le peuple. il veut du pain et des jeux. *pouce renversé!*

 

pour ceux qui seraient passés à côté de ce buzz médiatique qui fait parler de lui depuis plusieurs semaines, et qui auraient raté la diffusion de l’émission sur F2 hier soir, il s’agit de ce jeu-expérience-concept du "jeu de la mort" (baptisé "la zone extrême" pour les participants), et inspiré de l’expérience de Milgram, dans les années 1960.

cette expérience consistait à évaluer le degré d’obéissance d’un individu devant une autorité qu’il juge légitime et à analyser le processus de soumission à cette autorité. en l’occurence, l’autorité consistait en un scientifique, qui faisait croire à un cobaye qu’il menait une expérience sur l’apprentissage. ce cobaye, appelé "l’enseignant", devait faire mémoriser des listes de mots à une autre personne ("l’apprenant"). en cas de mauvaise réponse de l’apprenant, le cobaye devait lui infliger une décharge électrique, et cette décharge augmentait à chaque nouvelle réponse, ou en cas de non-réponse.

les décharges étaient factices, et "l’apprenant", qui était en réalité un acteur, simulait les chocs électriques (non, il ne savait pas imiter les éclairs…). l’acteur commençait par gémir un peu, puis fort, puis se plaignait fortement et finissait par crier qu’il ne voulait plus continuer et ne donnerait plus de réponse, tout en protestant et en pleurant qu’il voulait qu’on le libère.

le résultat de l’expérience était édifiant: 62.5% des cobayes infligeaient à "l’apprenant" la peine maximale!

la plupart tentaient bien (mais pas trop fort) de faire arrêter l’expérience, mais devant de simples incartades de la part de l’autorité, avec dans l’ordre:

  1. « Veuillez continuer s’il vous plaît. »
  2. « L’expérience exige que vous continuiez. »
  3. « Il est absolument indispensable que vous continuiez. »
  4. « Vous n’avez pas le choix, vous devez continuer. »

le cobaye continuait et allait jusqu’au bout. 450 volts !
et très important: on leur avait indiqué avant de commencer l’expérience qu’au delà de 350 volts, la décharge était dangereuse, voire mortelle!
pour simple rappel, notre cher courant alternatif dans notre maison est du 220 volts, et est responsable de nombreux décès chaque année. une chaise électrique, distribue une décharge mortelle de 500 volts. les premières chaises électriques fonctionnaient sur du 300 volts (le condamné ne mourrait pas de immédiatement, mais qu’à cela ne tienne, il suffisait simplement de lui envoyer plusieurs décharges de suite v.v ). un vrai physicien vous dira que c’est l’ampérage qui compte, mais quand même…

dans le jeu factice de France 2, ce sont 81% des candidats-cobayes qui ont administré la décharge maximale (460 volts!) au joueur-acteur. sans rien à gagner au bout, puisqu’ils savaient pertinemment participer à un test pour la mise au point du jeu! qu’est-ce que ça aurait été s’il y avait eu véritablement 1 millions d’€ à gagner au bout?!!!

certains (dont un d’une particulière mauvaise foi) ont même tenté, après coup, de se dédouaner en disant qu’ils ne croyaient pas réellement infliger des décharges, qu’ils "savaient" que c’était faux. sauf qu’ils n’en avaient aucune preuve. et que dans le doute, il vallait mieux arrêter.

 

 

19 pauvres % se sont arrêtés avant la fin, dont la moitié environ a tout de même distribué une décharge de 360 volts.

19 pauvres % qui, tôt ou tard, on réussi à se rebeller contre l’autorité, comprenant qu’ils étaient en train d’agir contre leur volonté, et de torturer une personne qu’ils avaient rencontré 10mn auparavant.

ça fait peur.

impossible, me direz-vous! vous ne seriez pas allé au bout! vous avez une conscience morale (ou pas) !

 

détrompez-vous. environ 80% d’entre vous auraient fait la même chose. c’est humain. ça s’appelle l’obéissance, le rejet des responsabilités, la soumission à l’autorité.

cette simple expérience, que ce soit en 1960 ou aujourd’hui, met en lumière comment autant d’atrocités ont pu se produire au cours des siècles, et notamment pendant la "solution finale" instaurée par les nazis.

 

*entracte!*

Godwin Awards

 and the winner is:

HOCKENBERRY!

merci, merci! ^^

*fin de l’entracte!*

et le panel de cobayes sélectionnés pour l’expérience ne fait de cadeaux à personne: peu importe la couleur de peau ou l’origine sociale, tout le monde est influençable. et même les descendants victimes des camps de concentration! (*ah, j’ai déjà eu mon point Godwin, je laisse le deuxième à quelqu’un d’autre!*). il n’y a qu’à lire les témoignages extraits de l’émission dont celui que j’ai extrait ici:

"A mon tour, j’ai obéi"
SOPHIE, 46 ans, hôtesse navigante (extrait de L’Expérience extrême)
"Mesgrands-parents ont porté l’étoile jaune dès 1941. Depuis que je suistoute petite, je me suis toujours demandé pourquoi ils l’avaient fait.Pourquoi ils avaient obéi à cet ordre? Puis pourquoi ils se sont laisséprendre. Pourquoi ils sont montés dans les wagons et ont disparu dansla Shoah… Et voilà qu’à mon tour, j’ai obéi. Bien que je me pose cesquestions depuis si longtemps, j’ai aussi obéi. Vous voyez? J’ail’impression de comprendre un peu mieux…"

beaucoup de ces participants, que ce soit ceux qui se sont arrêtés où ceux qui sont allés au bout, ont été plus ou moins traumatisés par cette expérience. je pense encore à cette fille toute tremblante après avoir refusé de continuer après avoir infliger 360 volts au "joueur", et qui a fondu en larmes lorsque l’acteur est venu la voir pour lui expliquer que tout allait bien.

la conclusion de ceux qui ont organisé ce jeu de la mort est que la télévision a acquit un pouvoir d’autorité extrêmement puissant, et que la plupart de ses consommateurs sont prêts à lui obéir et à avaler ce qu’elle leur sert, car elle est la garante de leur bien être.

pour moi, il ne s’agit pas que de la télé. les gens, en règle générale, ne savent pas dire "NON!". ils obéissent, même quand ce qu’on leur demande, à partir du moment où cela vient d’une autorité quelle qu’elle soit, va à l’encontre de la morale et de leur morale. ils se déchargent. "je ne suis pas responsable. on me demande de faire, je fais."

c’est ça qui fait peur.

quand j’entends dire les gens que pendant la guerre ils auraient été résistants, je demande à voir… combien auraient eu la force de s’opposer à la puissance ennemie?

combien, à l’instar du symbole de la résistance étudiante à Tien An Men (dont les archives ont été ressorties et montrées en exemple par le réalisateur du documentaire) qui se plaça devant les chars de l’armée et grimpa même sur l’un d’eux avant d’être emportés par la police (on ne sut jamais ce que cet homme subit par la suite, mais on en a une petite idée), combien auraient eu un tel courage? sachant pertinemment ce qu’il allait lui arriver par la suite? combien sont capables de s’opposer à l’autorité, pour sauver une cause juste, quitte parfois à se mettre eux-mêmes en danger?

 

 

très peu.

si peu.

moins de 20% …

c’est si révélateur!

pour ceux qui doutent encore, on pourrait rapprocher cette expérience avec celle de Stanford, qui sélectionna 18 sujets pour leur stabilité et leur maturité, et leur attribua aléatoirement des rôles de prisonniers ou de gardiens de prison, avec des règles strictes à suivre. au bout de 2 jours seulement, une émeute des prisonniers éclata, et les gardiens multiplièrent les mauvais traitements (souvent humiliants) malgré les ordres  clairs qui leurs avaient été donnés au début de l’expérience. de nombreux cobayes souffrirent d’un sévère dérangement émotionnel suite aux traitements qui leur avaient été infligés.

un excellent film a d’ailleurs été tiré de cette expérience: "l’expérience" .

 

 

 

sur le même principe, un professeur d’histoire dans un lycée américain tenta d’expliquer à ses élèves comment un gouvernement totalitaire pouvait se mettre en place et arriver au pouvoir, en proposant une "mise en situation". celle-ci dépassa l’effet attendu et pris une ampleur qui le dépassa. cette histoire inspira un roman et un film, intitulés "la vague".

 

 

 

ne vous y trompez pas.

d’ailleurs, je regrette que l’émission se soit arrêtée à la simple analyse du participant, et n’aie pas fait celle du public, qui lui aussi était dupe, croyant réellement assister à un jeu. un public qui applaudissait et encourageait le participant. on ne voit que quelques personnes dans ce public qui ont véritablement l’air de souffrir avec les cris de l’acteur, mais personne ne disait rien et la grande majorité suivait le tout comme si tout était normal (ou presque).

effarant et choquant.

du pain et des jeux.

les jeux du cirque.

deux gladiateurs.

et des spectateurs, le pouce tourné vers le bas.

à mort!

 

décollage réussi!

jeudi, novembre 5th, 2009

il est clair qu’Hockenberry (scholiaste) ne peut que se passionner pour tout ce qui pourrait l’emmener un jour (en chair, en os, ou en esprit) dans l’espace. il en est donc obligé de passer par les phases d’essai de la NASA.

bien content, donc d’avoir vu que le nouveau bébé lanceur  de celle-c, j’ai nommé Ares (version I-X), a réussi son vol d’essai la semaine dernière, au décollage de cap canaveral.

pas moins de 2mn pour atteindre une altitude de 45km, ça fait juste une accélération de 3G et une vitesse max de 4,76 mach. une broutille qui vous donne un bon lifting.

 

Ares (dieu de la guerre dans la mythologie grecque, faisant écho au dieu Mars dans la mythologie romaine) pour permettre d’ici quelques années les vols habités vers la Lune (prévu en 2020), puis vers Mars (une dizaine d’années plus tard), fait partie du programme "Constellation" qui doit remplacer les vieux lanceurs Appolo (ceux que nos parents et grands-parents ont suivi, avec un dénommé Armstrong à bord du numéro XI (non, pas le trompettiste!)).

lancement du proptotype réussi donc, pour finaliser le lanceur Ares I, qui devrait prendre son essor d’ici 2014, avant d’être suivi par son petit frère Ares V d’ici 2018.

très bien tout ça. mais bon il y en a toujours pour râler après le coût (certes énorme) qu’engendre la conquête spatiale, et donc le dernier rapport d’évaluation du programme de vols habités américains remis à mister Obama himself fin octobre a spécifié que "Constallation" ne serait pas vivable à moins d’une rallonge modique de 3 milliards de $ US par an. qu’à cela ne tienne, des entreprises privées pourraient prendre le relai (mais on abandonnerait ARES I) et la NASA se "contenterait" de se charger des vaisseaux destinés à aller sur la Lune (Ares n’étant qu’un lanceur, cela signifie qu’il lance quelque chose de plus petit avant de retomber sur Terre, de préférence dans les océans où il est repêché pour être ensuite réutilisé).

 

enfin donc, Hockenberry suis ça avec attention, en espérant qu’un fonctionnaire un peu trop regardant et pas assez rêveur ne fasse pas tout foirer.

la suite au prochain numéro. 

 

et je sais pas vous, mais je trouve toujours une certaine poésie dans le décollage d’une fusée. il n’y a qu’un mot approprié: beau.

(Joe Raedle/Getty Images)

 toute une galerie d’images des essais (oui, ça fait un peu de pollution, je sais… pffff) sur le site boston pictures !

 

on va tous mourir!

jeudi, avril 30th, 2009

en temps normal, quand on me dit que l’humanité est en danger, je ne suis pas du genre à crier au scandale. je serais même tenté d’approuver des deux mains et des deux pieds, voire même des deux couilles, mais je ne voudrais pas être cochon et choquer le jeune lectorat potentiellement présent.

d’ailleurs, en parlant de cochons, vous aurez remarqué comme nous regardons différemment ces gentilles petites bêtes depuis quelques jours. en même temps, on ne sait jamais trop si elles nous regardent aussi ou si elles sont gênées par leurs paupières et leurs oreilles… bon, bref, donc les cochons ne sont plus nos amis. même que le gouvernement égyptien a décidé de faire abattre l’intégralité des porcs du pays (si ce terme pouvait inclure également les porcs humains, ça nous ferait des vacances!) parce que… et ben parce que… sans raison en fait. simplement que c’est un animal impur et que vouala, les animaux impurs ils doivent pas rester en vie, na!

enfin…

ces salauds de porcs sont à l’origine de quelques dizaines de morts sur la planète (moins qu’un lycéen américain fan de mangas violents, ou qu’un chef de personnel d’une usine renault, ou qu’une bonne vieille prison française, moins encore qu’une banque renflouée qui augmente le taux sur les crédits à ses clients affamés de dettes, et beaucoup moins encore qu’une émission du paf à une heure de grande écoute,…).

"une pandémie! il faut s’y préparer!"

de suite, les grands mots.

et donc les grands remèdes.

on va donc suspendre la création de vaccins annuels pour la grippe humaine "normale" version 2009/2010 (qui au passage fait plusieurs centaines de milliers de morts chaque année dans le monde) pour se lancer dans la fabrication en série de vaccins contre une hypothétique pandémie au H1N1.

tout ça pour sauver des vieux en phase terminale et des nourissons. de toute façon, les vieux coûtent trop cher et les jeunes n’ont pas d’avenir, donc pourquoi s’emmerder? (j’aime juste être un peu horrible, des fois, c’est tout…)

bon je comprends aussi: ça rapporte des sous aux industries pharmaceutiques, ça permet d’oublier un peu la crise économique, et ça ravive aussi la sacrosainte xénophobie à la frontière. les gens se sentent mieux comme ça.

et puis avec la nouvelle loi sarkosy qui demande à ce qu’on mette en prison toute personne portant un masque, on va pouvoir remplir les prisons à leur en faire péter les fondations. ‘tention, donc, si vous voulez vous protéger d’un collègue possiblement malade, à ne pas vous balader avec votre masque de chirurgien près d’une préfecture, d’un commissariat, ou d’un quelconque autre bâtiment public, surtout si des manifs sont prévues.

 

décidément, on ne se refera pas…

 

et puis on s’inquiète d’une pandémie, mais elle est déjà là: la connerie a déjà contaminé plus de 6 milliards d’être humains!

 

 

dépêche AFP de dernière minute: "on a trouvé le responsable!"

under the pole : la face cachée de la glace!

jeudi, février 26th, 2009

dans un précédent post, je parlais des aventuriers d’hier et de demain, en disant qu’il n’y en avait plus tellement aujourd’hui, ou alors à leur manière. et aujourd’hui, justement, ou plutôt dès le 15 mars, un groupe d’aventuriers français va… s’aventurer sous la glace de l’océan arctique.

tous les fous ne sont pas à l’asile?

je dirais plutôt qu’il en faut des fous, et pas qu’un peu, pour faire un monde.

 

en l’occurence, ceux-ci sont là pour essayer de nous faire comprendre un peu mieux ce monde. en effet, en 2007, quelques mois après l’ouverture de ce blog, je vous parlais de la diminution brutale (et alarmante!) de l’étendue de la banquise arctique estivale. diminution de plus de 1 millions de km², tout de même, par rapport aux années précédentes, déjà elles-mêmes mal en point (1 million de km² également en moins par rapport à la moyenne). 2008 a vu cette fonte se renouveler. ces deux dernières années, donc, l’étendue de la banquise estivale en arctique est de 3 millions de km² au lieu de 5…!

c’est arrivé brutalement, plus brutalement que ce que prévoyaient les modèles du GIEC (le groupe d’experts sur le climat). si bien qu’on se demande si la banquise estivale n’aura pas disparu avant 2020!

si on connait son étendue en permanence, grâce aus satellites, ce qu’on ne connait pas, c’est son épaisseur (et donc son volume). une donnée cruciale si l’on veut apréhender cette fonte de manière plus précise.

 

c’est donc entre autres à cela que va servir cette expédition polaire, menée par des plongeurs (sportifs et scientifiques pour l’occasion). un départ le 15 mars du pôle nord géographique, et un tracé jusqu’à ca columbia (île Ellesmere – Canada) avec un rythme de 3 jours de marche pour 1 jour de plongée, pour une arrivée prévue autour du 21 juin (solstice d’été) au détroit entre l’île Ellesmere et le Groenland.

 

 

ils reviendront avec des rushs et des photos uniques, témoignages des bouleversements qui sont à l’oeuvre en ce moment dans ces coins reculés de la planète, dont personne ou presque ne se soucie.

 

assurément une des rares aventures humaine de notre temps.

 

 

 

bon vent « catabatique » !

lundi, décembre 22nd, 2008

aujourd’hui, ce post est dédicacé spécialement à un pote qui a débarqué il y a 3 jours à… Dumont D’Urville (base française Antarctique) et qui va y rester… 1 an 1/2 !

mais pourquoi être aussi fou, me direz-vous (car j’imagine que la majorité ici n’y mettrais pas le tiers d’un orteil, même pour rire)? et bien, il y a encore des gens qui aiment la science et le côté aventurier qu’elle peut leur apporter (n’est-ce pas, philou? ;p ). et François est donc aujourd’hui chef de station Météo France en Terre Adélie, à Dumont d’Urville.

et pour ma part, j’avoue que je l’aurais suivi bien volontiers (mais j’aurais du mettre une croix sur ma vie conjugale, je pense…).

 

et puis Dumont D’Urville, ce n’est pas si extrême que ça: la température y descend rarement en dessous de -30°C (actuellement, ça tourne autour de 0°C, et ce n’est que le début de l’été! donc, quand même, hein!). le plus impressionnant, ce sont les paysages tout de glace, de neige et d’icebergs), et surtout les fameux vents catabatiques (de l’air très froid qui "coule" littéralement le long des pentes, et peut souffler régulièrement à plus de 200 km/h !

et en fait, c’est ce vent qui donne les impressions de froid les plus cinglantes (le "windchill", dans le jargon météo).

donc pas de maillot là-bas (sauf éventuellement après un sauna) et une bronzette qui peut vite virer au méchant coup de soleil (attention au trou de la couche d’ozone, aussi).

 

pour ceux qui ne sont pas fortiches en géographie, Dumont d’Urville, vous rentrez ces coordonnées: 66°39’24 »S et 140°00’12 »E dans googleearth.

 

quelques données météo (fournies par françois) pour ceux qui voudraient aller y passer leurs vacances:

"Moyennes 1971-2000 de Tn/Tx puis ensoleillement (heures) :

Janvier : -3.5/+1.0 261h
Février : -6.5/-1.7 194h
Mars : -12.1/-7.0 177h
Avril : -17.0/-11.8 112h
Mai : -19.0/-13.4 55h
Juin : -18.0/-12.5 7h
Juillet : -20.6/-14.5 28h
Août : -20.3/-14.1 85h
Septembre : -18.1/-12.3 153h
Octobre : -16.1/-9.7 268h
Novembre : -10.2/-3.5 373h
Décembre : -4.4/+0.6 325h

La température moyenne annuelle est de -11.0°C. En tout, 2037.9hd’ensoleillement, ce qui est comparable à Toulouse avec évidemment,un fort constraste saisonnier lié à la durée du jourqui passe quasiment de 0 en juin-juillet à 24h en décembre-janvier…

Concernant le vent,l’élément marquant avec les redoutables vents catabatiques quisoufflent depuis le coeur de la calotte antarctique et accélèrent endescendant vers la côte, on a les chiffres suivants :

Nombre de jours par mois de vent >= 58km/h puis >= 101 km/h puis records mensuels depuis 1981 :

Janvier : 22.5 6.5 187km/h
Février : 25.0 10.9 209km/h
Mars : 26.6 9.2 220km/h
Avril : 24.3 10.3 205km/h
Mai : 24.5 9.9 245km/h
Juin : 25.9 12.2 220km/h
Juillet : 24.5 10.2 198km/h
Août : 25.6 10.1 238km/h
Septembre : 24.2 12.5 227km/h
Octobre : 24.8 8.8 209km/h
Novembre : 23.3 7.2 194km/h
Décembre : 22.6 7.7 184km/h

Ilfaut imaginer aussi que la base n’a pas forcément été installée là oùil y a le plus de vent, faut pas être fou non plus, donc localement çadoit atteindre dans le coin des valeurs supérieurs, tout cela pour direen tout état de cause que c’est surtout le windchill qui glace que latempérature elle-même, basse mais sans être exceptionnelle pourautant…

Concernant le temps actuel, que l’on peut suivre sur IC à http://www.infoclimat.fr/stations-meteo/index.php?s=89642 "

 

et évidemment, je ne partirais pas sans vous donner le lien du blog de François. malgré son accès très très limité à internet, là-bas (ça va lui changer, de travailler à l’ancienne 😀 ).

 

http://francoisgourand.canalblog.com/

 

et il devrait également nous proposer un journal régulier sur le site de meteo france à partir du mois de janvier.

 

allez, bon vent "catabatique" !

et ramène-nous de chouettes photos!

quand on n’a que l’amer

lundi, octobre 13th, 2008

évitez de manger gras, salé, sucré. telle est la nouvelle rengaine de ceux qui disent vouloir prendre soin de notre santé.

c’est dommage, parce que c’est bon tout ça: le gras, le salé, le sucré.

d’ailleurs, saviez-vous que l’une des théories de l’évolution du cerveau humainest basé sur la cuisine et l’apprentissage des goûts? je récapépète: le besoin premier de tout animal, pour survivre, c’est manger (et boire). ensuite il y a la fornication (ou la reproduction, si vous préférez). puis dormir. en gros, si vous mangez pas (et buvez pas), vous aurez beaucoup plus de mal pour vous reproduire, et il y a peu de chances que vous vous réveilliez après vous être endormi. 

donc, l’Homme, tout grand tout beau qu’il est, s’est dit un jour (après avoir découvert le feu): "tiens, et si je cuisais ce pourceau?" (que les musulmans ne soient pas choqués: ce n’est qu’un exemple). et là, il s’est aperçu que c’était bien meilleur (putain, m’en parlez pas, une bonne grillade! RRRRrrrh!). et aussi que ça lui évitait d’être attaqué de l’intérieur par toute un cortège de vers. donc c’était bon, et meilleur pour la santé. donc en toute logique (puisqu’on est logiques) il a continué à cuisiner. vu que ça améliorait ses chances de survie (moins malade) et qu’il prenait plus de plaisir (putain, m’en parlez pas, un bon barbecue! RRRRrrroaarh!), il s’est mieux développé, et son cerveau avec. plus de plaisir: plus gros cerveau. plus d’imagination: plus gros cerveau. etc… etc…

et de fil en aiguilles, on en est arrivés à un cerveau assez imposant et à la cuisine française.

sauf que voilà. on y prend tellement de plaisir à manger, maintenant, que l’effet inverse se produit. on grossit. on prend du cholestérol, et des calories. et on risque l’attaque cardiaque de plus en plus jeune.

donc au final, ceux qui sont censés avoir de plus gros cerveaux que nous décident de limiter notre consommation.

donc, ne mangeons plus ni gras, ni salé, ni sucré.

mais…

mais…

mais?

MAIS, HEUUUUUUUU!

que reste-t-il?

voyons voir. si l’on évacue les lipides, les glucides, et le sodium, il reste:

– protéines.

– fibres.

– vitamines.

– minéraux.

pour ma part, j’aime bien les protéines, mais a-t-on jamais vu une viande pas grasse? même dans le poulet de la savane ou le poisson de la mer d’aral il y a du gras! sinon, y’a bien le blanc d’oeuf…

bon.

voyons les fibres.

j’ai rarement vu des céréales, des légumes ou des fruits sans sucre ou sans graisses… faut-il rappeler que c’est avec les graines voire même avec certains fruits que l’on fait les huiles végétales (ahtata! j’entends dire d’ici: "oui, mais les omégas 3 c’est très bon pour la santé". m’en fous! ils ont dit: ne mangez pas gras!).

bon.

les vitamines?

ben si on mange plus rien, les vitamines, à part en gélules, vont être difficiles à trouver.

va pour les gélules.

ah mais non! stoooooooop! pas les gélules! depuis la vache folle, elles sont plus faites en gélatine (protéines) mais en cellulose (glucose)…

bon. à moins qu’on retrouve les vieux stocks de gélules en gélatine?

miam.

et sinon, il reste les minéraux.

ouais.

 

voici donc le nouveau régime imposé par le ministère de la santé: avalez des gélules au blanc d’oeuf (cru) en les faisant passer avec de l’eau minérale.

 

si après ça vous doutiez encore d’être gouverné par des cons…Undecided

 

évidemment, avec ça, plus de risque de creuser le trou de la sécu. car une fois que vous serez tous morts, il n’y aura plus rien à payer.

et si vous survivez, ben vous verrez fondre votre cerveau comme neige au soleil. car question goût et plaisir, il ne restera que l’amer (voire même rien du tout).

 

et bon appétit, bien sûr!

virgin tonic

mardi, juillet 29th, 2008

pour ceux qui ont raté les tests proposés par la NASA afin d’aller un jour sur Mars, Richard Branson vous proposera sous peu, et moyennant finances (à peine 200.000 €), une petite compensation.

Richard Branson, c’est le patron de Virgin.

et aussi de sa filiale: Virgin Galactic.

 

 

depuis 4 ans, ses ingénieurs développaient en secret dans le désert californien le vaisseau-mère (ou lanceur) qui transportera l’avion du futur, à savoir un avion spatial. si le vaisseau-mère, lui, ne devrait pas aller plus haut que 15 km, l’avion tranportera ses passagers au 7ème ciel… pardon, jusqu’à plus de 100km d’altitude!

 

 

 

 

UMS EVE (c’est le nom du lanceur) a été dévoilé hier. en plus, elle est belle…:

 

je me rappelle ces bouquins ou films de SF ou les gens prenaient la fusée comme nous prenons aujourd’hui l’avion ou la voiture. comme un jour les premiers avions ont décollé, ou les premières voitures ont roulé, prenant à leur bord les gens les plus fortunés, d’ici 2 ans (les premiers vols commerciaux sont prévus pour fin 2009 – début 2010 !) une nouvelle ère dans l’histoire (et du tourisme) s’ouvrira.

tout est dans ce logo de la firme :

 

 

10 à 15mn en apesanteur… Ah! si j’avais 200.000 €… !Undecided

phoenix mars lander : un mars et ça repart!

lundi, mai 26th, 2008

vous dormiez cette nuit? vous rêviez de millions et de bellesfemmes, de spas et de beaux appolons (chacun ses goûts, hein)? vousétiez peut-être en train de cuver une nuit d’ivresses en ronflant avecla bulle au nez? qu’importe.

pendant que certains végètent, la Terre continue de tourner, l’univers est en marche, et la science avance.

 

 

lason Phoenix s’est posée cette nuit à 01h38 (heure française) sur le solmartien, dans la région de vasistats borealis, qui comme son noml’indique se trouve près du pôle nord de la planète.

voici l’un de ses premiers clichés:

quelques pavés d’une rue martienne recouverte de poussière (personne n’y a fait le ménage depuis un bout de temps…).

 

pourquoi là haut?

non,les scientifiques ne sont pas en mal de fraîcheur. seulement, cetterégion (de même que le pôle sud de la planète), contient de la glace,et probablement de l’eau liquide en profondeur. et qui dit eau dit…"possibles traces de vie".

et oui. contrairement à ceux dont lespieds sont bien ancrés sur terre et ne souhaitent pas s’en dégager d’unpoil, certains croient aux petits hommes verts. ou plutôt aux petitesbactéries vertes (ou bleues, ou rouges, ou jaunes, etc… on sait pasencore trop). quelque chose dans ce genre là:

 

 certainesbactéries, dites extrêmophiles, peuvent résister à des conditions devies… (allez cherchez un peu!)… extrêmes! (oui, bravo! twelvepoints!).

et l’espoir est que si mars a abrité, voire abritetoujours (c’est possible) de la vie (probablement des bactéries, donc,et pas des PHV), alors on peut les y déceler. on pourra dès lorscommencer l’histoire de l’exobiologie sur des bases réelles et nonplusvirtuelles.

de plus, l’analyse de l’eau martienne permettra dedéterminer les conditions de futures missions humaines qui devraients’élancer vers la planète rouge dans le courant des années 2030 (avecau préalable la construction d’une base lunaire comme escale autours de2020).

d’ailleurs, vivement que j’aie 50 berges et que je voie ça!

et à tous ceux qui trouvent que c’est dépenser trop d’argent pour rien, je n’ai qu’une chose à dire: continuez à dormir!

pour tous les autres, voici un dossier complet sur la mission phoenix mars lander

 

au fait, vous savez pourquoi ils l’ont appelé "phoenix"?

2 versions circulent:

– cette sonde à été fabriquée à partir d’éléments d’anciennes sondes, et réassemblés entre eux.

– on a donné un mars à cette sonde.

les plumes du velociraptor

samedi, septembre 22nd, 2007

vous avez certainement tous vu, ou presque, des films comme "Jurassic Park" ou "King Kong" (le dernier, celui de Jakson). vous avez flippé (ou non) aux apparitions intempestives des raptors (les vélos, si!).

mais savez-vous pourquoi vous avez flippé (ou non) ? parce que le raptor a une sale gueule! une sorte d'alien avec des yeux à la place du casque intégral, et à la peau lisse de lézard terrible.

et ben, figurez-vous que si on devait refaire ces films aujourd'hui, on devrait leur rajouter des plumes au cul? et pas qu'au cul, d'ailleurs, mais à peu près partout (sisi). une récente découverte a permis de conclure que les vélociraptors avaient certainement des plumes, comme une grosse dinde.

et voici donc à quoi devrait ressembler celui-ci:

ah évidemment ça fait tellement plus cloche, ce déguisement à la pupett show, que ça en fait nettement moins peur. mais bon, les dents sont toujours là.

et d'ailleurs, depuis plusieurs années les scientifiques pensent qu'il y a de fortes chances que beaucoup de dinosaures aient porté des plumes (naturellement, ou peut-être même en soirée si c'était la mode). dont le fameux T-Rex.

 

Imaginez "jurassic park" ou "king kong" avec des raptors ou des T-rex qui portent un boa rose fushia autour du cou, et vous aurez désormais tout bon!