Archive for mai, 2010

Black Peace is coming from Louisiana !

mardi, mai 4th, 2010

Après avoir ouvert la voie des nouvelles catastrophes naturelles, la Louisiane s’essaye aujourd’hui à montrer le chemin des magnifiques catastrophes anthropiques qui ouvrent cette nouvelle ère moderne.

En effet, afin de démontrer aux peuples de la planète que les catastrophes louisiannesques ne touchent pas que les pauvres blacks descendants des esclaves, toute la côte va être repeinte en noir. Comme ça, pas de jaloux. Tout le monde sera servi.

Tout ça grâce au flegme britannique outre atlantique, cette chère Bande de Putes  British Petroleum ayant choisi de faire un nettoyage de printemps sur une de ses plates-formes. Nettoyage par le vide, ça va de soi. Evidemment, comme on est en amérique, une bonne grosse et belle explosion s’implose, heu… s’impose!

(photo Reuters)

 

Le 20 avril 2010 ouvrait le bal: pour une raison encore inconnue (!) la plate-forme prenait feu après avoir terminé le perçage d’un nouveau puit; et le 22, elle sombrait par 1500m de fond, avec 2.6 millions de litres de pétrole brut à bord.

Le puit, quant à lui, n’a pas de robinet (ça doit coûter trop cher à ces pauvres Bouffeurs de Pudding actionnaires de British Petroleum). C’est un peu comme si vous ne coupiez jamais l’eau chez vous (quoique si on veut une piscine naturelle dans le salon…) ou si votre moteur de bagnole tournait sans cesse, même quand vous êtes au garage (certains le font, mais pour se suicider) ou si on vous vidait intégralement vos veines lorsque vous donnez votre sang à la croix rouge parce qu’on n’aurait pas encore inventé les catethers à robinet ni les poches de moins de 6 litres (on fait ça pour faire le boudin, me direz-vous).

Ce puit là, ou en l’occurence les 3 fuites qui le composent, chient dans le Golfe du Mexique au moins 800 000 litres de pétrole chaque jour.

J’imagine que certains ont arrêté les maths avant le lycée, alors on va essayer d’être concis et clairs:

– la plate-forme contenait 2.6 millions de litres, soit environ 2 336 tonnes,

– depuis le 22 avril, soit 13 jours (on est le 04 mai), il s’est échappé environ 800.000 litres par jour, soit environ 9 344 tonnes,

soit  11 680 tonnes à la grosse (à cette quantité, on n’est pas très regardant).

 

C’est pas mal, hein?

Sous réserve de bonnes estimations (80 000 litres par jour estimés au départ, 10 fois plus aujourd’hui), + tout ce qui va sortir dans les prochains jours, mois,…

Mais bon, ça ne parle pas trop encore aux gens.

Voyons voir un truc qui pourrait leur permettre la comparaison:

– pour les français: l’Erika, qui a coulé juste avant la tempête de 1999 dans le golfe de gascogne, a perdu environ 19 800 tonnes de pétrole en mer.

– pour les européens: le Prestige, qui a sombré au large du Cap Finistère (Espagne) en 2002, a largué 63 000 tonnes.

– pour les américains: l’Exxon Valdez, échoué près des côtes de l’Alaska, a déversé environ 38 500 tonnes.

 

 

Une paille!

On peut d’ailleurs s’en rendre compte avec cette photo satellite en date du 29 avril, où l’on distingue bien la belle tache irisée (en bas à droite) au large du delta du mississippi (au centre et à gauche) (l’échelle donne à peu près 100km de large à la tache de pétrole, la photo faisant elle 600km de large):

(crédits NASA)

Aujourd’hui, la nappe est 4 fois plus grande…

C’est très esthétique, notamment avec petit tourbillon, et aussi avec ces beaux bayous du Mississippi et leurs écosystèmes uniques.

Ouais, oh, on n’est plus à un ou deux écosystèmes près, à ce niveau.

Pour l’instant on s’inquiète plus de l’avenir de la crevette (ou du moins des pêcheurs à la crevette, comme Forrest Gump). La Bande de Putes British Petroleum a d’ailleurs proposé, dans sa grande générosité, de rémunérer les pêcheurs une misère de l’heure pour nettoyer tout ça, à condition bien sûr de ne pas l’attaquer en justice. On sait jamais, des fois qu’elle soit responsable…

L’autre solution prévue les rosbifs est de mettre sous cloches de métal les fuites de pétrole.

???

En plus je l’ai vue aux infos, leur cloche… elle est rouillée!  (véridique).

Ils ont bien tenté d’y mettre le feu, pendant un temps, mais le pétrole dans l’eau, ça a beau être du pétrole, c’est pas assez concentré pour bien brûler. et puis il reste toujours des résiduts sympa, qui puent bien et qui collent encore plus.

Je me demande s’il aurait pas mieux valu de bons produits chimiques dispersants et bien cancérigènes?

Parce que bon, plus que sauver les écosystèmes et les espèces du golfe et du mississippi, il faut plus s’inquiéter de l’aspect visuel des plages pour les touristes. Et puis eux, ils sont pas à un cancer près, hein! Qu’ils repartent de Louisiane ou de Floride tout rouges ou tout noirs, bon, on s’en fout un peu.

 

J’attends plus que la saison des ouragans commence (ça devrait démarrer très bientôt): s’il y en a un gros qui passe par là, il devrait pleuvoir du pétrole sur une bonne partie des USA.

On pourrait voir le résultat de 2 manières: soit un acte terroriste (c’est la mode), soit une tentative de réconciliation des peuples, en peignant tout le monde en noir.

Une deuxième hypothèse lumineuse, superbe, humaniste.

Il faut savoir souffrir pour la paix!

 

Black Peace!