Archive for novembre, 2008

le Vendée Globe, ou l’inspiration SF

jeudi, novembre 20th, 2008

Ils sont partis marins, je sais c’est pas marrant, mais c’était leur destin (paroles détournées d’un air connu).

Les aventuriers en herbe et les marins d’eau douce savent tous que le Vendée Globe a pris sont départ voilà déjà 10 jours. Premier jour, et déjà de la casse, 3 bateaux à la ramasse, sur lesquels 1 abandon et 2 qui repartent après un demi-tour pour réparations.

d’autres abandons ont encore suivi.

et ils n’en sont qu’au pot-au-noir (et non pas le poteau noir, ce panneau de signalisation imaginaire au large des côtes africaines, comme certains l’imaginent). pour ceux qui ne connaissent pas, ou qui en ont entendu parler sans trop savoir de quoi il s’agissait, le "pot-au-noir" est une zone de convergence intertropicale (en gros, c’est l’équateur, sur une bande de quelques centaines de kilomètres de large). le temps y est relativement imprévisible, allant du calme plat aux grains tropicaux soudains.

bientôt, l’hémisphère sud.

bientôt, le cap de Bonne-Espérance.

bientôt, les 40èmes hurlants.

Et encore après, les 50èmes rugissants.

(j’adore ces noms!)

Le tour de l’Antarctique.

Puis le Cap Horn (mythique) et la remontée vers le nord.

 

j’aimerais y être.

mais bien que je ne sois pas mauvais marin, je ne peux décemment pas m’aligner sur la grille de départ (encore me faudrait-il un bateau) et prétendre rentrer en vie.

combien y sont déjà restés, des chevronnés? j’imagine leur épave retournée qui s’éloigne, et ceux-là, ceux qu’on a en mémoire, se battre avec leurs petits bras contre l’océan en furie, ne s’entendant même pas crier tant le vent hurle. perdus en mer à tout jamais. certainement la façon dont ils souhaitaient mourir (en tout cas, ça doit être une belle mort).

 

et là, je me dis: "combien de temps encore?"

oui, combien de temps ce genre d’aventure aura-t-elle encore la côte? combien de temps avant que les mono ou multicoques deviennent si performants que le risque tendra vers 0 ? combien de temps avant que les gens ne se lassent?

 

avant, dans le temps, les aventuriers ne manquaient pas. il y avait des océans à couvrir, et des terres à découvrir. aujourd’hui, le moindre petit volcan qui pointe le bout de son nez hors de l’eau est aussitôt repéré par satellite…

nous n’avons plus besoin d’aventuriers, ou si peu.

nous commençons à nous ennuyer tellement…

 

alors quel avenir?

quel avenir pour l’aventure?

qu’un jour, probablement, (un jour ou l’autre), l’Homme, dans toute sa splendeur, décolle enfin (à nouveau) son cul de la Terre et parte explorer l’espace. peut-être un jour (plutôt l’autre), trouverons nous ces nouvelles Terres, et qu’entre ces Terres, des explorateurs navigueront sur des voiles solaires, combattant le vent de particules, affrontant les orages magnétiques, manoeuvrant près du trou noir (cette zone de convergences d’étoiles au centre de la galaxie, et soumise à des conditions météo imprévisibles), ouvrant leurs cadeaux de Noël en croisant au large de l’Etoile Polaire, naviguant avec les Phaleines (ces grands papillons cosmiques nageant dans l’espace intersidéral et se nourissant de poussière d’étoiles), faisant le tour de la Voix Lactée, passant le Cap Tangeante du bras opposé, et remontant vers le nord galaxique, jusqu’au Système Solaire.

probablement, certains y resteront, observant leur navire cosmique s’éloigner, ne s’entendant pas crier (dans l’espace, personne ne vous entend crier), perdus à tout jamais. une poignée d’entre eux fera un jour l’étoile filante en pénétrant dans l’atmopshère d’une planète sans nom. et probablement serait-ce comme cela qu’ils souhaiteront mourir.

peut-être un Robinson, échoué sur une lune déserte, y trouvera un Vendredi (si les vendredis font partie de sa culture).

peut-être existera-t-il un Colomb de la Lune, quelque part, qui dira: "mais l’univers n’est pas plat, et il y a autre chose au-delà des 15 milliards d’années-lumière".

peut-être, un jour, on pourra à nouveau rêver.

peut-être…

 

 

 

et pour ceux qui rêvent encore un peu, le site du Vendée Globe, avec le suivi de la course et plein d’epxlications.