Archive for juin, 2008

Lost, c’est bien de la SF! (SPOILERS!)

mardi, juin 3rd, 2008

attention: spoilers!

lasaison 4 vient de s’achever aux USA. et cette série déjà culte viredésormais au mythique (voire au mythologique, d’ailleurs).

richeen rebondissements (on le savait déjà), elle a pris cette saison unedimension supplémentaire qui, chose étrange, m’a semblé apparaîtreaprès la fameuse grève des scénaristes (comme quoi, peut-être, "trop descénaristes tue le scénario"). si les poursuites et les gunfightsenjunglés sont toujours d’actualité, les "flashforwards" (il n’y adésormais pratiquement plus de "flashbacks"), notamment ceux avec Ben,apportent une ambiance pur "thriller".

au début on est un peu paumés. ça c’est déjà produit? ou bien ça va se produire? et puis on s’habitue. on y prend goût même.

 

cettesaison, si elle apporte énormément de réponses (qui a retrouvé le monde"normal" en plus de Kate et Jack que l’on avait laissé dans un finalseason 3 éblouissant), on se pose encore plus de questions. et on serappelle ce que l’on imaginait déjà, il y tellement tellement longtemps(que dis-je, il y a une éternité!) lors de la première et de ladeuxième saison. 

tout d’abord avec cette interrogation que l’on se pose en début de saison: sont-ils tous morts, finalement?

évidemment non. ça aurait été grotesque. mais on se prête à y croire, car l’on nous y force!

etfinalement on se dit que Hurley n’est peut-être pas si fou. il croitvoir des gens qui n’existent pas? il voit même des morts? et alors? lesmédiums aussi… n’est-ce pas mon cher Miles?

ce qui nousamène à cette question? qui est Jacob? apparemment, pas unehallucination, mais un esprit. on ne le revoit pas cette saison(dommage), mais d’autres le remplacent. remember your father, Jack…

donc,le médium. et aussi le physicien, Daniel Faraday (excellent JeremieDavis, que pour ma part j’avais découvert dans "il faut sauver lesoldat ryan"). et le physicien, il physie quoi? ah… le temps etl’espace! quel passe-temps! (mouarf). avec Desmond en constante deFaraday (j’adore).

le missile qui arrive avec 3/4 d’heure de retard… les caps qui déconnent… et l’île qui… pfuiit.

passée où? je pense qu’elle est toujours là (mais pas maintenant). nul doute qu’on le saura dès le début de la saison 5.

 

impossible? n’importe quoi?

que nenni.

rappelez-vousles paroles de J.J.ABRAHAMS lors des deux premières saisons, qui pouraider un peu les fans fous furieux pris de délires ("ils sont morts enfait", "mais non, ils rêvent", "que dalle, on fait des expériences sureux", "pfff, vous comprenez rien, c’est juste une série amerloque",…)leur avait apporté les indices les plus importants qui soient (à peuprès dans ces termes là): "TOUT, ET ABSOLUMENT TOUT DANS "LOST", ESTEXPLICABLE SCIENTIFIQUEMENT. ILS NE SONT PAS MORTS. ILS SONT BIEN SURL’ÎLE. ET TOUT SE DEROULE REELLEMENT."

à partir de là, plus de doutes permis.

aux USA, la parapsychologie est une science.

etaux USA comme ailleurs, on étudie l’astrophysique et la physiquequantique, dans l’espoir de trouver aujourd’hui la technologie dedemain. 

évidemment, en france, lambda a une conception de lascience et du "tout scientifiquement explicable" assez restreinte. çase sent d’ailleurs aussi dans notre littérature et dans notrefilmographie. peu de fantastique. encore moins de SF (parce que c’estn’importe quoi).

et pourtant.

LOST, C’EST DE LA SF!

 

j’irais même plus loin. c’est de la SF MYTHOLOGIQUE.

pourquoi?

cette hypothèse a déjà été avancée lors de la deuxième saison, il me semble, et aujourd’hui, je crois qu’elle prend corps:

 rappelez-vousles écrits en "égyptien" dans le bunker. et surtout, rappelez-vous lesallusions à Gilgamesh (la plus ancienne légende de l’histoire del’humanité!) qui gagna l’immortalité après un déluge (dont la bibles’inspire…). et qui avons-nous? un Richard immortel… (ben ouais. oualors c’est qu’il vieillit bien), chose dont on se doutait déjà un peudans la saison 3. rappelez-vous aussi cette statute ruinée, ce pied à 4orteils (oui!) en fin de deuxième saison. et enfin, ces "rouages" etces runes anciennes au fin fond du fond de l’île, de même que ses propriétés exceptionnelles…

il apparaît,vu sous cette angle, que l’on est doit être en présence des vestigesd’une ancienne civilisation, Mû (ou l’Atlantide côté océan Pacifique).il est probable que les gens qui vivent sur l’île, qui luttent contreles "ennemis" venus de l’extérieur, souhaitent en fait empêcher que lesanciennes technologies (rien n’est "magique" ou "surnaturel") ne soientexploitées par des "bad guys", tous ces gens mal intentionnés quihantent le monde moderne. d’ailleurs Ben le dit: "we are the goodguys!". (bon c’est vrai, il a un système d’alarme assez bien développépour l’aider à imposer son point de vue (à mi-chemin entre le chien decombat et le nuage d’orage…), qui a mon avis est constitué denanorobots et mu par les propriétés magnétiques de l’île).

 

Locke l’avait dit: ce n’est pas qu’une île. elle est spéciale. et elle veut quelque chose.

ànous, spectateurs, elle veut dire qu’avec le sens théâtral, et debonnes connaissances en sciences (toutes les sciences!) et enmythologie, on peut faire une série mythique.

j’attends maintenant avec impatience la saison 5 (la série devrait prendre fin à la saison 7, je crois).

mais d’ores et déjà, j’ai envie de dire merci. merci monsieur Abrahams.