Mystères et boule de gomme

j'avoue, j'avoue, j'ai commencé à regarder la "grande série", la "superbe série", la "magnifique et terrible et fantastique série" de l'été de téhèfouane, hier soir, alias "Mystères".

faut me comprendre: l'idée de départ avait tout pour me plaire! des crop-circles et des enlèvements extraterrestres au milieu d'expériences militaires (en plus dans le cadre sympathique de la provence), c'était juteux. ça criait: "sylvestre! syyyyyyyyylvestre! youhouuuuuuu!". alors moi, comme un con, j'ai regardé.

première scène: un avion entre dans une zone de turbulences alors que la météo avait prévu "beau temps". le pilote fonce dedans avec allégresse, sans chercher à prendre de l'altitude (ce que ferait normalement tout pilote digne de ce nom). ça commence à secouer sévère, et l'avion finit par tomber. "je ne le contrôle plus, on tombe!" (dixit le pilote, inquiet mais quand même pas trop face au fait qu'il va mourir dans moins de 2 minutes). dans l'avion, on prie et on crie. gros plan sur le nez de l'avion  à la verticale, et fondu.

deuxième scène: bon pas grand chose à dire. Laure découvre avec plein de gens un "dessin dans un champ de maïs" (alias crop-circle), patati patata, elle se fait observer par un gars louche, elle se fait loucher par un photographe pas discret pour un sou (et qui photographie tout le monde au lieu de photographier par terre, ce qui normalement devrait attirer l'attention des gens, mais non).

 troisième scène: bon j'aime bien "banana split", mais lio vaut pas un clou comme actrice.

quatrième scène (ou cinquième, ou sixième je sais plus): Laure se fait agresser par le gars louche (pas par le photographe, qui travaille lui pour le père de Laure, général de l'armée). elle réussit à lui échapper et téléphone à son paternelle qu'il vienne l'aider. débarquent donc 2 hummers remplis de treillis et de famas pour aider la jeune femme. le gars louche a disparu.

 septième scène: non, je crois que je vais arrêter le massacre.

cela dit les deux premiers épisodes étaient rigolos. 

 

il y a un problème avec la fiction française. pas forcément la science-fiction (car les scénaristes pour la tv française n'ont jamais compris ce mot), mais la fiction tout court: les scénarii sont toujours les mêmes, ça n'a ni queue ni tête, et c'est mal joué.

les scénarii sont toujours les mêmes: jeune femme issue de famille riche ou très importante (ou les deux) qui débarque après des années d'absence. un frère et une belle-mère jaloux. une belle-soeur aimable et un petit garçon qui va se faire enlever (mais là y'a même pas de suspens car le petit garçon est déjà au courant!). plein de gens de son entourage meurent ou disparaissent. un cadre sympathique (ici, la provence). des gens "normaux" qui mènent une enquête avec la police. on devine toujours à l'avance que les méchants sont les gentils, et que les gentils sont les méchants (vive le suspens et l'imagination). etc… etc…

ça n'a ni queue ni tête: il est où le cucul, elle est où la tétête? ben… heu… attend… depuis quand les pilotes ne savent pas piloter? depuis quand  ton père débarque avec toute la base pour t'aider? depuis quand la police laisse les civils faire son boulot à sa place? depuis quand les "enquêteurs" devinent des trucs que le scénariste n'a même pas essayé d'expliquer, à savoir qu'un gars qui a disparu depuis 10 ans va tenter d'enlever un petit garçon dans un marché aujourd'hui-même ? depuis quand, lorsque tu réchappes d'un crash inévitable, et alors que ton avion flotte dans un bain de lumière, tu ne regardes pas par le hublot pour savoir ce qu'il se passe et tu préfères sourire béatement à l'hôtesse? depuis quand le paradoxe de Fermi est-il une théorie scientifique digne de ce nom et non un simple argument sceptico-sceptique? etc… etc…

 c'est mal joué: gros plan sur la personne qui a l'air super étonnée, ou inquiète. "qu'est-ce qu'il y a?"; "non, rien".  ma mère a disparu depuis 10 ans, pourtant je trouve une photo récente d'elle sur le net, je la montre à mon paternel: "c'est maman"; "mais non". Lio actrice, je rigole. la plupart des acteurs ne sont pas crédibles et surjouent ou sont complètement à côté de leur rôle. "ma petite fille, si je t'ai menti, c'est pour ton bien." "elle avait un chéri. oh pardon, t'étais pas au courant? oups!" "sa mère était malade, tenez d'ailleurs je vous donne son dossier psychiatrique, mais lui dites pas, hein!" etc… etc…

 

à force de vouloir ménager les auditeurs fantastico-sceptiques, presque tout ce qui a trait au fantastique ou à la SF en France devient un navet jonglant entre le cartésianisme à tout prix et le fantastique grand-guignolesque. ça en devient affligeant. 

bref, ils prétendaient s'être hissés au niveau des séries américaines telles que "4400" ou "lost". mon cul! il faut d'abord changer de scénaristes et d'acteurs. 

quant au suspens, il est tué dès le départ: je sais moi, que Igueugueu est une extraterrestre et qu'elle est déjà parmi nous (sisi, elle joue dans la série!).

malgré tout, quand j'ai commencé à regarder un truc, je ne peux pas m'empêcher de regarder jusqu'à la fin. j'espère toujours que quelque chose de bien peut surgir. je crois que je ne serais pas déçu, car il ne peut sortir que du rire.

 

Leave a Reply